tête de mûle..

Publié le par Jacqueline PERRONNEAU-GADREAU

tête de mûle..

Il en est des essaims sauvages comme des hommes ( certains):

caractère bien trempé, indépendants, constructifs, et productifs, mais (quasi) ingouvernables ; c'est ce qui fait le charme !!!

cet essaim refuse de s'encadrer dans le corps de ruche, préfère construire ses rayons au-dessus ( cire vierge, nectar, couvain) en partant du couvre-cadre.

On l' a nourri, et on va le laisser vivre sa vie.

Il a quand même trouvé le moyen de stocker un bon nectar, certes un peu amer, dans un environnement défleuri, ; je pense que c'est du lierre.

Publié dans VIE des RUCHERS

Commenter cet article