bâtisseur(ses)

Publié le par Jacqueline PERRONNEAU-GADREAU


Profitant du soleil, un essaim s'est  logé cette semaine dans une ruchette piège ; or elle n'avait que deux cadres;

nous avons la surprise de découvrir quelques jours après, en l'ouvrant, des constructions de cire remplisant tout l'espace libre, élaborées sans support , et qui présentent sur la même face et juxtaposées:

- une zône de cellules d'ouvrières

- et une zône  de cellules plus grosses ( bourdons); toutes étaient remplies d'oeufs..

ce qui est admirable est la transition sans démarcation entre les deux zônes ( hélas la photo ne rend pas parfaitement la réalité)


D'autre part, une autre construction est grise, comme élaborée pour moitié avec la cire ( quasi noire ) prise sur les deux vieux cadres et pour moitié avec de la cire nouvelle secrétée par les abeilles de l'essaim..
à moins que je me trompe..











là, il n'y a que des cellules de bourdons;  nous avons donc enlevé ces constructions "sauvages", et mis des cadres bâtis et gaufrés.

Publié dans VIE des RUCHERS

Commenter cet article