Sombernon 3 octobre 2009 JOURNEE de l'ABEILLE

Publié le par Jacqueline PERRONNEAU-GADREAU







A l'issue de l'Assemblée Générale du GDSA, après délibérations et votes, deux infos furent données:

- A la faculté des Sciences de Dijon, a lieu actuellemt une exposition mycologique, un apiculteur sera présent, on  va y parler du frelon asiatique

-
A la Foire de Dijon, le stand du Conseil Régional présentera un thème chaque jour:
le 9 novembre , le thème sera les abeilles et le miel


Une autre info donnée par Jos GUTH au début de sa conférence de l'après midi:

Une émission tournée à l'Enesad de Dijon sera retransmise le 17 novembre entre 14 et 14 heures sur websat télé; on y parlera du métier d'agriculteur, et celui d'apiculteur.

La conférence de Jos GUTH fut, comme toujours , captivante, portant sur les bonnes pratiques en apiculture

J'ai noté quelques conseils:

espacement entre cadre et plancher de ruche: 2 mm
entre cadre de riceve et bois de ruche: 8 mm
entre 2 axes de cadres 35 mm

il préconise la grille à reine Nicotplast ( que nous utilisons)
le plancher grillagé évite l'humidité, avec plaque d'obturation, pour compter les varroas qui tombent

changer les cadres tous les 3 ans

il ne faut pas de ponte de maintenant à janvier
le couvain devrait être tout né au 1er novembre
élever le couvain fait vieillir les abeilles, si en même temps elles ne trouvent pas de protéines à l'extérieur

le bois des ruches peut être traité par trempage dans un mélange fait de 50% d'huile de lin, et 50% de thérébentne

la ruche prosuit entre 500 gr et 1 kg de cire par an
il faut renouveler les cires tous les 2 à 3 ans

la cire qui a porté du couvain servira à la fabrication des bougies
celle des cadres du haut: ira pour le couvain
celle des opercules: pour les cadres de hausses

ne pas oublier que les microparticules de cireriquent de transporter les produits phytosanitaires..
des cadres vierges garantissent le gout authentique de la miellée.

tout travail dans la ruche perturbe l'harmonie de la colonie et du butinage

le nombre de ruches dans un emplcement doit être adapté à la quantité de nectar et de pollen disponible à cet endroit.

Ne pas mettre de cire gaufrée intercalée au milieu du couvain, cela favorise l'essaimage.
Dans l'exploitation de Jos Guth ( de très nombreuses diapositives relatant le travail aux ruchers agrémentent la présentation), 90% des reines sont changées après deux ans de production, du 15 mai au 15 août.

La colonie consomme 80 à 120 kg de miel, et 40 kg de pollen

Il semblerait que les abeilles  les plus douces soient les moins résistantes aux varroas
inconvénient du traitement au tampon de thymol: les abeilles le propolisent

Jos insiste sur le fait qu'après la récolte de juillet, il faut nourrir en août, et traiter, puis redonner après le 15 septembre 4 kg de sirop, mais ne jamais diluer le sirop.

 

l'assistance  est fort intéressée, les échanges questions réponses fort nombreux







J'ai entendu mes voisins murmurer au fil des diapositives, qu'ils aimeraient bien une A.S.A comme cette jeune fille pour la visite de leurs ruches!












Puis  chacun put examiner de près quelques matériels préconisés par Jos Guth




























et un " pot de l'amitié" clôtura cette sympathique journée.

Publié dans VULGARISATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article