Béni soit Nico...!!

Publié le par Jacqueline PERRONNEAU-GADREAU

 

 

Nicotplast, bien sûr !!!

 

Nous apprécions la facilité de nettoyage du plancher aéré:

 

 

fond-aere-Nico.-copie-1.jpgon déclipse le plancher et le corps de ruche, qu'on soulève à deux; le troisième retire le plancher et le gratte, pour éliminer les impuretés accumulées dans la ruche durant l'hiver et on fait l'opération inverse pour la remise en place;

on peut aussi faire un roulement avec les planchers lavés au Karcher

 

 

 

et le corps de ruche en plastique a l'avantage que le pivert s'y casse..le bec !

Encore cette année, nous avons perdu une colonie ( en sus de la mortalité hivernale encore trop importante hélas!),  en raison de l'énorme trou de pivert , qui a traversé le bois (épais) de la ruche, creusé les cadres: la colonie a péri de froid

 

trou-fatal.JPGvue de l'intérieur de la ruche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 heureusement, les autres ruches en bois n'ont pas subi cet avatar, témoin celle ci où la "cise du logement " est manifeste, puisqu'elle dû commencer de construire et emmagasiner du nectar au desus du plateau couvre cadres !!!

logement-.JPGelle attend sa hausse avec impatience

Publié dans VIE des RUCHERS

Commenter cet article

Michel 28/04/2010 19:22



Bonjour,


Je suis très satisfait aussi du matériel Nicotplast pour le moment.


Là où c'est folklo., c'est lors du lavage des nourrisseurs et des toits au Karcher, prévoyez les habits de pluie les amis!


Très peu de mortalité hivernale de mon coté, les colzas sont en fleurs et les hausses se remplissent très vite avec le beau temps que nous avons actuellement.


Au plaisir de vous lire.


Michel.



Jacqueline PERRONNEAU-GADREAU 29/04/2010 09:38



quand il utilise le nettoyeur sous pression, Joël revêt une combinaison  (comme les carrossiers en cabine de peinture), et fait cette opération à l'air libre et par beau temps si possible,
mais c'est vrai qu'il faut une bonne douche ensuite ( pour la tenue , l'apiculteur, et l'aire de lavage)


bonne continuation