le coin du jardinier

Publié le par Jacqueline PERRONNEAU-GADREAU

article paru ce jour dans Le Pays ( quotidien franc-comtois)

Engrais vertsPhacélie, moutarde, trèfle et navette

le 17/08/2012 à 05:00 par Jean-Paul le jardinier

Vu 1 fois

Les fleurs de phacélie attirent les insectes butineurs.

Les fleurs de phacélie attirent les insectes butineurs.

Dès la mi-août, quelques plates-bandes du potager commencent à se libérer. Si vous ne prévoyez pas d’y installer d’autres légumes, ensemencez-les d’engrais verts.

En occupant rapidement la surface, l’engrais vert étouffe les jeunes mauvaises herbes qui tenteraient de se développer puis de produire des graines pour se multiplier. Et ce n’est pas tout : cette couverture végétale évite aussi, lors de fortes précipitations, le tassement du sol ainsi que le lessivage des éléments fertilisants qu’il contient.

D’autre part, ses racines aèrent et ameublissent la terre d’autant mieux lorsqu’elles sont profondes (chez la navette Perko) ou fixent l’azote de l’air grâce à des nodules (chez le trèfle incarnat), lequel deviendra disponible pour les prochaines cultures.

Mais l’enrichissement ne se limite pas à cet apport azoté. En se décomposant, après l’enfouissement, les engrais verts se transforment en humus et suffisent à remplacer le compost ou le fumier. Cela répondra particulièrement aux besoins des légumes gourmands en matières organiques tels les poireaux, céleris, choux divers, tomates, aubergines, piments, concombres, courgettes, potirons et pommes de terre.

Les bons gestes

Le semis : griffez le sol de la parcelle libérée sur 5 cm de profondeur. Éparpillez les graines d’engrais vert à la volée en tenant compte des doses conseillées ci-après selon l’espèce choisie (ces quantités étant généralement minimes, mélangez les graines à du sable pour ne pas semer trop dru). Ratissez superficiellement pour les enfouir. Tassez fermement et arrosez pour hâter la levée.

L’enfouissement : mis à part les engrais verts restant en couverture hivernale, fauchez les autres espèces avant la formation des graines afin qu’elles ne se ressèment pas d’elles-mêmes. Ce travail peut se faire avec une tondeuse à gazon mulcheuse qui a l’avantage de broyer les fanes. Laissez cette végétation coupée ou broyée sur le terrain pendant deux ou trois semaines pour qu’elle entame sa décomposition. Ensuite, enfouissez-la sur une quinzaine de cm de profondeur avec une bêche classique, les fraises d’un motoculteur ou, pour ne pas retourner la terre, avec une Grelinette qui nécessite cependant plusieurs passages.

À semer maintenant

La phacélie pousse très vite et se garnit de belles fleurs mauves qui attirent les insectes butineurs. Elle permet également de lutter contre les nématodes (vers parasites microscopiques). Ne supportant que partiellement le gel, il est préférable de l’enfouir à l’automne. Dose de semis : 150 à 200 g pour 100 m².

La moutarde blanche apporte beaucoup d’humus. Coupez-la avant la floraison afin que ses tiges ne deviennent pas ligneuses. Enfouissement à l’automne. Dose de semis : 300 g pour 100 m².

La navette Perko émet de longues racines qui ameublissent le sol avant de se décomposer à leur tour. Assez rustique, elle reste en couverture hivernale bien que son feuillage grille lors de fortes gelées. Dose de semis : 200 g pour 100 m².

Le trèfle incarnat fixe l’azote de l’air. S’il convient à tous les types de sols, il préfère toutefois les terres légères plutôt acides. Peut rester en couverture hivernale. Dose de semis : 100 g pour 100 m².

ACHETER Trouver les engrais verts : en jardinerie ou chez Graines Schletzer Haguenau 03 88 73 39 42.

le 17/08/2012 à 05:00 par Jean-Paul le jardinier

Publié dans FLEURS

Commenter cet article